Itinéraire road trip d’une semaine à sillonner Bali en scooter

Pour découvrir Bali et ses recoins cachés, rien de mieux qu’un road trip en scooter ! Comme l’île n’est pas très grande, il est très facile de l’explorer en une semaine, en passant par ses magnifiques rizières en terrasse, ses belles montagnes, et ses littoraux particulièrement agréables au nord pour la plongée et le snorkelling. Voici notre itinéraire de 7 jours de road trip à Bali, au départ de Ubud.

Chiffres clés

  • 7 jours, 5 étapes, 400 km
  • 300 000 Rp de location de scooter – environ 17,70€
  • 90 000 Rp d’essence – environ 5,30€
  • 1 panne de freins en pleine descente

Jour 1 : Départ de Ubud, direction Munduk

Sur cette première journée de road trip, on met le cap sur Munduk, un minuscule village niché dans les montagnes, à environ 30 km au nord-ouest de Ubud. Mais n’oublions pas qu’il s’agit d’un road trip, et que l’on prend son temps en chemin pour admirer le paysage et faire quelques étapes !

Première étape : les rizières en terrasse de Jatiluwih

Tarif : 40 000 Rp/pers (2,40€/pers)

À environ 1h30 de route de Ubud, les rizières en terrasse de Jatiluwih méritent amplement un premier petit détour. Plusieurs chemins sillonnent les rizières, avec plusieurs possibilités de balade de 30 minutes à 3h selon l’itinéraire que vous choisirez. Vous devrez vous acquitter de quelques roupies pour pouvoir circuler dans les rizières, mais ça reste raisonnable, et pas trop blindé de touristes. On recommande !

Les rizières en terrasse de Jatiluwih sur le chemin vers Munduk.

Deuxième étape : Candikuning

En poursuivant la route jusqu’à Munduk, après avoir pris un peu d’altitude, on tombe sur la petite ville de Candikuning, qui constitue une étape phare pour de nombreux touristes locaux, en raison de son petit temple Ulun Danu Bratan juché sur l’eau d’un très grand lac. Très pittoresque, mais hélas trop blindé de touristes pour être agréable.

Le temple Ulun Danu Bratan.

C’est dans cette ville que l’on trouve par ailleurs le second plus grand jardin botanique de l’Indonésie. Les orchidées, rhododendrons et cactus que l’on peut notamment y observer, ne valent toutefois pas la beauté et la richesse de la flore que l’on découvre partout ailleurs dans le pays, sans devoir payer quoi que ce soit.

Pas besoin d’aller au jardin botanique de Candikuning, l’Indonésie c’est déjà un jardin botanique !

En somme, Candikuning constitue une étape qui peut selon nous, être évitée sans regret sur votre road trip. Pourquoi pas consacrer un petit détour le lendemain jusqu’aux plages de Lovina à la place, sur le temps gagné ?

Tarif du temple : 50 000 Rp/pers – environ 2,95€/pers
Tarif du jardin botanique : 20 000 Rp/pers – environ 1,20€/pers (+ le parking à 3 000 Rp, soit environ 0,20€)

Troisième étape : arrivée à Munduk

Jusqu’à Munduk, la route sillonne dans un très joli paysage montagneux qui vaut bien plusieurs arrêts photos, avec de belles perspectives sur les trois grands lacs qui font toute la particularité de la région ! Le petit village constitue ensuite le point de départ pour une balade dans la forêt et dans les rizières, qui vous occupera la matinée suivante.

Arrivée à Munduk, petit village dans les montages !

En attendant, on pose nos bagages dans le charmant petit Homestay de Guru Ratna, dont le restaurant dispose d’une très jolie vue sur le paysage environnant. Nous y sommes restés deux nuits pour seulement 150 000 Rp/nuit (soit environ 8,50€) sans petit déjeuner. On recommande sans problème, rien que pour la gentillesse du propriétaire, qui se rend disponible pour vous donner de précieux conseils avec toute sa générosité, sans attendre quoi que ce soit en retour, et sans que vous ne vous sentiez forcés ensuite de manger dans son restaurant ou de consommer davantage chez lui. Toutefois, une nuit seulement suffira amplement pour profiter du coin.

Notre hôtel : Guru Ratna Homestay (150,000 Rp/nuit sans petit déjeuner)

Jour 2 : Découverte des cascades et des rizières de Munduk, et cap sur Amed

Matinée : petite balade à Munduk

À 20m de l’hôtel, vous trouverez le départ de deux petites balades très accessibles pour vous balader d’une part dans les rizières, et d’autre part dans la forêt, où se cachent plusieurs cascades. Le personnel de l’hôtel sera ravi de vous fournir une petite carte schématique des environs pour vous aider à vous orienter.

Il vous suffira d’une trentaine de minutes pour faire le tour des rizières dans le secteur, et d’environ 1h30 à 2h pour faire le tour des cascades. La balade n’est pas désagréable, mais ce n’est pas ce que l’on appellerait un incontournable pour autant, d’autant plus que pour les cascades, leur accès est payant. Il y a au total 4 cascades à voir sur le circuit. Trois sont à 10 000 Rp/pers et une à 20 000 Rp/pers, soit 50 000 Rp/pers au total, ou environ 2,95€. Nous nous sommes personnellement contenté de 2 cascades sur 4 ! Le prix reste largement abordable, mais pour le principe, ça reste particulièrement agaçant de se faire taxer tous les 200 m … Le mieux reste finalement de se perdre dans les environs en scooter pour apprécier les paysages montagneux !

Tarif rizières : gratuit
Tarif cascades : 3 fois 10 000 Rp/pers (environ 3 fois 0,60€/pers) et 1 fois 20 000 Rp/pers (environ 1,20€/pers)

Les cascades sont quand même impressionnantes !

Après-midi : Arrivée à Amed

Environ 3h de route suffisent pour arriver à Amed, cet adorable village qui s’étend sur la côte, tout au nord est de Bali. Vous y trouverez de magnifiques perspectives sur le Mont Agung au loin, ainsi que sur l’océan. C’est vraiment l’étape coup de cœur de notre road trip !

Nous y avons déniché une petite guesthouse vraiment pas chère, et super mignonne. Pour 120 000 Rp la nuit avec petit déjeuner compris, vous avez une chambre avec terrasse et vue sur le Mont Agung, à seulement 2 minutes à pied de la plage ! Nous y sommes restés 2 nuits, mais on recommande vivement de rester une nuit supplémentaire, pour prendre le temps de profiter à fond de Amed. Pensez à demander une chambre à l’étage pour la vue.

Cerise sur le gâteau, ou plutôt œuf sur le Nasi Goreng, à seulement 5 minutes à pied, vous trouverez un minuscule Warung (petit restaurant local très simple), avec des prix deux fois moins chers qu’ailleurs. Il s’agit du Happy Warung, où une adorable petite grand-mère propose des plats entre 10 000 et 15 000 Rp, ainsi que des jus de fruits frais pour 7 000 Rp et des desserts à 10 000 Rp. S’il y a du monde, ne soyez pas pressés, le service peut être long, mais toujours généreux !

On vous invite à aller manger chez la grand-mère locale de Amed ! C’est très bon, généreux et pas cher !!!

Mais avant de penser à manger, à notre arrivée, on profite de l’après-midi pour découvrir la plage. Pas toujours nickel niveau propreté, mais néanmoins très agréable, avec de jolis coins pour se baigner malgré tout. D’autant plus que le secteur n’est pas bondé de touristes, et qu’il est très facile de se trouver un coin de plage tranquille. C’est aussi un spot idéal pour le snorkelling et la plongée, puisqu’il suffit de faire littéralement 5 mètres depuis la plage pour pouvoir observer des poissons multicolores, des petites raies, des coraux, et même pour visiter une épave datant de la seconde guerre mondiale un peu plus loin ! Si vous n’avez jamais fait de plongée, ce qui était notre cas jusque là, on peut vous dire que c’est un excellent spot pour tenter l’expérience et passer son baptême. Faites le tour des clubs et réservez pour le lendemain !

Pour vous aider à faire votre choix
Les clubs de plongée sont très nombreux à Amed, dont une bonne partie tenue par des Français, et il peut être difficile de savoir lequel choisir pour avoir l’assurance d’une prestation de qualité, sécurisée et 100% satisfaisante. Après avoir fait le tour de plusieurs clubs, nous avons opté pour Abyss Dive Center, tenu par Kim et Tom, un couple de Français vraiment adorables ! Ils ont su s’adapter à notre niveau ultra débutant, en nous proposant 1 moniteur chacun au lieu de 1 pour 2, sans aucune incidence sur le prix, et en nous emmenant dans un spot de plongée très accessible pour une première. Nous avons plongé avec Kim et Tristan, qui ont su nous mettre super à l’aise, à la fois avec leur sérieux et leur grande pédagogie à tout bien expliquer, et leur facilité à détendre l’atmosphère avec leur bonne humeur. Si vous plongez avec eux, le seul risque, c’est d’avoir envie ensuite de passer tout son budget dans la plongée, en renouvelant l’expérience aussi souvent que possible ! Le petit plus avec eux : la vidéo offerte, et la possibilité d’emprunter le matos de snorkelling gratuitement le lendemain.

Soirée : Coucher de soleil sur le Mont Agung

La journée se termine, et le lieu est aussi absolument parfait pour profiter d’un magnifique coucher de soleil sur le Mont Agung. Si vous préférez admirer le spectacle avec le bruit des vagues pour seul fond sonore, ne faites pas l’erreur de vous rendre au Café Sunset Point à Jemeluk, qui bénéficie certes, d’une vue imprenable sur le volcan, mais dont la sono qui diffuse de la techno à plein régime gâche légèrement l’ambiance, sans compter les prix abusifs de leur menu … Descendez plutôt sur la plage, à environ 1km du Sunset Point en direction de Amed, au niveau du Café Baracuda et du club de plongée Junkung Dive. La vue sur le coucher de soleil y est superbe, et vous en profiterez au calme.

Notre hôtel : Warung Santa Fe  (120,000 Rp/nuit petit déjeuner compris)
Tarif moyen pour un baptême de plongée : 1 200,000 Rp – environ 70€

Coucher de soleil sur le Mont Agung depuis la plage à Amed.

Jour 3 : Snorkelling, plongée, et plage à Amed

Sur ce troisième jour de road trip, on laisse notre scooter bien garé, et on sort plutôt nos maillots de bain pour apprécier la baignade dès notre réveil … La plupart du temps, les baptêmes de plongée, se déroulent le matin, et on vous proposera dans la plupart des clubs une session qui démarrera à 8h, pour se terminer vers 12h-13h. Rien de tel pour commencer la journée en beauté !

Et pour poursuivre l’après-midi sur le même ton, pourquoi ne pas continuer à observer la richesse des fonds marins en snorkelling ? La petite baie de Lipah est réputée pour cela (mais si vous voulez simplement poser votre serviette pour un bain de soleil, ce n’est pas le meilleur endroit car la plage est très étroite).

Jour 4 : Mont Batur, nous voilà !

Après une plongée, il faut théoriquement attendre 24h minimum pour monter en altitude. Avant de reprendre la route pour le Mont Batur et continuer notre road trip à travers Bali, le mieux reste donc de prendre notre temps avant de repartir de Amed. C’est l’occasion de profiter tranquillement de la matinée pour repiquer une tête !

Ensuite, nous souhaitions profiter de ce petit road trip pour faire l’ascension d’un volcan balinais. Nous aurions bien opté pour le Mont Agung, le point culminant de l’île dont l’ascension est réputée bien corsée ! Mais celui-ci étant fermé aux randonneurs depuis fin 2017 en raison de son entrée en activité, il nous restait la possibilité de partir à l’assaut du Mont Abang ou du très touristique Mont Batur.

Bien que nous préférons généralement éviter les endroits ultra-touristiques, où l’expérience est souvent ternie par tout le business qui se crée autour et par l’effet de la foule, nous avons tout de même opté pour l’ascension du Mont Batur, qui n’est évidemment pas touristique pour rien ! La vue depuis son sommet est à couper le souffle. Au lever du soleil, observer les premières lueurs du jour qui pointent au dessus du Mont Agung est juste magique.

Pour cette étape, nous partons donc en direction du petit village de Toya Bungkah, qui est le point de départ de l’ascension du Mont Batur. Nous y trouvons un petit Homestay au prix très abordable, qui dispose même de Hot Springs aménagés en petites piscines, très appréciables pour terminer la journée, et que l’on appréciera également le lendemain au retour de notre trek …

Notre hôtel : Kintamani Arlinas Homestay & Hot Springs (150,000 Rp/nuit sans petit déjeuner)

Jour 5 : lever de soleil au Mont Batur et trajet jusqu’à Sidemen

Matinée : Ascension du Mont Batur et pause relaxante dans le Hot Springs

C’est aux alentours de 3h30 du matin que l’on commence cette nouvelle journée. Ce matin, le but est de parvenir à 6h du matin au sommet du Mont Batur, pour admirer le lever du soleil et les premières lumières de la journée dévoiler la beauté du Mont Agung à l’horizon … Juste le temps d’ouvrir les yeux, d’enfiler un pantalon, et de boire un petit thé, et nous voilà partis une demi-heure plus tard pour débuter l’ascension.

Nous avons opté pour les services d’une agence de guides locale, mais il nous semble qu’il reste possible de le faire en autonomie. Pour en savoir plus, consultez notre guide dédié !

L’ascension reste très accessible, et nous sommes d’ailleurs loin d’être les seuls à tenter l’expérience … Menés par notre guide, nous nous retrouvons dans un petit groupe de 5 personnes, avec deux Polonaises, et une Belge. En chemin, nous croisons énormément d’autres groupes, et quand nous parvenons finalement au sommet après environ 1h45 d’ascension, tandis que le jour commence tout juste à pointer, nous nous apercevons de l’étendue de la foule venue admirer le spectacle du lever de soleil au sommet du volcan. Nous sommes encore loin de la haute saison, mais nous voilà réunis avec plus de 200 personnes, à 6h du matin, tout au long de la crête qui court le long du cratère du Mont Batur. Heureusement, le site est suffisamment vaste pour que nous nous écartions assez loin de la foule, pour trouver un petit spot tranquille, et au calme.

Au petit matin depuis le mont Batur !

Petit conseil
Si vous faites le trek avec une agence, ne comptez pas trop sur le petit déjeuner, servi au sommet du volcan pendant le lever du soleil, qu’ils proposent dans le prix. Il s’agit d’un petit sandwich à la banane et d’un œuf dur, un peu léger à notre goût. Nous étions contents d’avoir embarqué dans nos sacs 4 bananes et un paquet de biscuits pour compléter tout ça ! Si c’était à refaire, nous choisirions plutôt l’option sans petit déjeuner, pour 50 000 Rp de moins (environ 3€), pour nous en occuper nous même (pour un paquet de gâteaux comptez environ 8 000 Rp – 0,50€, et pour 4 bananes environ 5 000 Rp – 0,30€).

Après avoir fait complètement le tour du cratère, on entame finalement la redescente. Sans surprise, celle-ci s’effectue bien plus rapidement que la montée ! À 9h, la balade se termine, et le timing est parfait pour aller profiter des Hot Springs de notre Homestay. On alterne entre les piscines d’eau chaude et la piscine d’eau fraîche, rien de tel pour se relaxer et se rafraîchir ! C’est aussi l’occasion d’échanger avec les quelques locaux qui sont aussi venus profiter du lieu en famille.

Petite pause détente après l’ascension du mont Batur !

Pour terminer la matinée, une petite sieste s’impose ensuite ! Après avoir écourté notre nuit à 3h30 du matin, la fatigue retombe, et il est préférable de se reposer un peu avant de reprendre la route pour Sidemen, et amorcer la fin de notre road trip.

Notre agence pour le trek : Arlinas, l’agence gérée par notre Homestay (650,000 Rp pour 2 personnes, petit déjeuner compris – environ 38€ pour 2)

Après-midi : trajet jusqu’à Sidemen

Et nous voilà déjà repartis avec notre scooter pour poursuivre notre road trip et rejoindre Sidemen, à seulement 1h30 de là. Un trajet très rapide, mais non pas sans encombre ! Sur la redescente, nos freins nous finissent en effet par nous lâcher, après une petite surchauffe. Alors que l’un des deux freins ne répond plus, on se voit déjà à devoir trouver un mécano pour nous réparer tout ça et à devoir lâcher une bonne somme pour nous changer les freins !

Heureusement quand cela nous arrive, nous sommes juste dans un petit virage où un monsieur occupé à faire des travaux sur le bord de la route nous vient en aide. Il nous dit de nous garer devant son petit restaurant qui borde la route, et il se met à arroser les roues de notre scooter avec de l’eau froide, pour rafraîchir le système de freinage. Deux minutes plus tard, le scooter est prêt à repartir !

Mais c’est l’occasion parfaite de faire une petite pause, et nous en profitons pour prendre un petit café dans son petit restaurant, où ils voient jamais passer l’ombre d’un touriste, comme en témoigne le prix du café, qui s’avère 4 fois moins cher que dans les établissements fréquentés par les touristes ! Ahah !

À notre arrivée à Sidemen, nous sommes enchantés par le décor magnifique des rizières. Le petit village est minuscule, et les touristes y sont très peu nombreux. Si vous aimez la tranquillité et appréciez de profiter au calme de paysages sublimes, vous devriez comme nous, adorer cette étape. Nous vous recommandons d’ailleurs bien chaleureusement le Homestay Embang qui se situe au bout du village, et qui dispose d’une vue imprenable sur les rizières. Magnifique ! Le personnel y est adorable et des plus attentionnés. De là, vous pourrez partir vous balader dans les rizières et rejoindre la rivière pour une petite baignade rafraîchissante.

Notre hôtel : Embang Homestay (350 000 Rp/nuit petit déjeuner compris – environ 20,50€/nuit – négocié sur place à 250 000 Rp/nuit soit environ 14,70€)

Les rizières au lever du soleil à Sidemen sont magnifique.

Jour 6 : Balade tranquille dans les rizières et les champs de piments

Aujourd’hui, on laisse le scooter bien garé, pour explorer les environs à pied, et se perdre dans les champs de piments et les rizières, mais aussi pour découvrir les belles perspectives sur le Mont Agung. Si vous êtes adeptes de photographie macro, ou si vous aimez simplement observer la nature, vous serez ravis de passer la fin de journée à vous balader au cœur des rizières, où vous pourrez voir des centaines de belles libellules noires, rouges, bleues, voler un peu partout.

Un petit agrion bien planqué dans les rizières

Jour 7 : Fin du road trip et retour à Ubud

Le road trip à Bali se termine et c’est aujourd’hui que nous rendons les clés de notre petit scooter. Mais avant de boucler la boucle en retournant à Ubud, qui se situe à seulement 1h de route de Sidemen, on en profite encore un peu pour faire des petits détours, prendre le temps de se perdre et de s’arrêter pour admirer les nombreux petits temples que l’on découvre en chemin.

Sur le même sujet : Lire aussi notre article Louer une villa et un scooter à Ubud

Louer une villa et un scooter à Ubud

Dès notre arrivée en Indonésie, nous avons entrepris de nous trouver un petit chez nous afin d’apprécier la vie douce et agréable de Bali. Aussi, nous avons entrepris de louer une villa à Ubud, ainsi qu’un scooter, et cela pendant 2 semaines. Dans cet article pratique, on vous donne tous les détails de notre démarche afin de vous aider à faire de même lors de votre arrivée.

Prendre un cours de cuisine adapté aux végétariens à Ubud

Pour qui aime particulièrement bien manger, rien de tel qu’un cours de cuisine avec les locaux, pour découvrir les délicieuses saveurs de Bali ! C’est pourquoi à peine installés à Ubud, nous nous sommes mis en tête de dénicher un cours de cuisine authentique et adapté aux végétariens, proposant une expérience en petit groupe. Nous recherchions un cours de cuisine permettant à chacun de mettre les mains à la pâte, et de repartir en ayant vraiment appris quelque chose. Comme les options sont nombreuses à Ubud, il est particulièrement difficile de faire son choix. Nous avons testé le cours de cuisine de Canting Bali Cooking, voici le retour de notre expérience globalement réussie.

Guide trek : Dakesawa dans les Alpes Japonaises à Kamikochi

Après la découverte des grandes villes nippones, partez donc à l’aventure dans les Alpes Japonaises, au coeur des montagnes à Kamikochi. Pour parvenir jusqu’à Dakesawa et son très beau point de vue, une matinée suffit. Au printemps ou à l’automne, vous pourrez même profiter de la magie des chemins recouverts de neige et de glace …

Guide trek : le décor spectaculaire de Zhangjiajie

Une plongée au coeur du paysage spectaculaire et encore méconnu de Zhangjiajie, qui a pourtant inspiré le décor du film Avatar. Si vous êtes prêts à transpirer un peu pour accéder à des points de vue sensationnels, préparez-vous à vous régaler de superbes randos à la journée !

Guide trek : les lacs de Gosainkund

Ce trek vous emmène voir les lacs de Gosainkund, perchés à 4380 m d’altitude. La vue depuis le minuscule village de Gosainkund est très chouette, mais cependant, l’ensemble de l’itinéraire depuis Syabrubensi peut paraître bien frustrant tout le long. Le chemin grimpe en continu dans un relief qui ne laisse aucune perspective s’ouvrir sur le paysage.

Guide trek : le Langtang Trek de Syabrubensi à Kyanjin Gompa

Ce trek sur plusieurs jours offre à voir une variété de paysages magnifiques. Il démarre dans la forêt à 1460 m d’altitude, où il est possible d’apercevoir de très beaux singes gris à tête noire cerclée de blanc qui se baladent en tribus dans les arbres. Difficile de les prendre en photos ! Puis il se termine à 3730 m, où l’on peut admirer d’impressionnants glaciers, ainsi que des sommets enneigés culminants à près de 8000 m.

Guide trek : acclimatation à l’altitude à Langshisa Valley

Pour commencer tranquillement et vous acclimater en douceur à l’altitude de Kyanjin Gompa, on nous a conseillé, et nous vous conseillons à notre tour, d’opter à votre arrivée pour l’exploration de Langshisa Valley.

Guide trek : Langtang Lirung Base Camp

Ce trek vous permet d’approcher le Langtang Lirung, sommet culminant à près de 7300 m d’altitude, que l’on peut observer depuis Kyanjin Gompa, et de vous enfoncer progressivement vers le cirque que forme la montagne qui le relie au Lirung Glacier.

Guide trek : Ascension du Tsergo Ri depuis Kyanjin Gompa

C’est LE trek que tous les randonneurs viennent faire a minima en arrivant à Kyanjin Gompa. La plupart des gens qui arrive jusque là ne fait d’ailleurs que celui-ci, ce qui est dommage car le secteur a bien plus à offrir. Toutefois, il s’agit bien là d’un incontournable, malgré son niveau de difficulté un peu plus corsé.

Guide trek : Lécher la glace du Lirung Glacier

Si vous avez toujours rêvé d’approcher un glacier au plus près, voire même d’en lécher la glace, ou d’en décrocher une stalactite pour vous prendre pour Zeus muni de son éclair l’espace de quelques minutes, ce trek est fait pour vous !

Bon plan voyage au Langtang · Nos recommandations logements

Vous êtes prêt à partir en trek sur plusieurs jours dans le Langtang, mais vous vous posez encore quelques questions pour vous organiser en matière d’hébergement ? Vous voulez savoir un peu à quoi vous attendre pour votre budget voyage ? On vous confie toutes nos recommandations en la matière, et surtout nos bons plans voyages sur place ! Testé et approuvé (ou pas).

Organiser votre voyage · Infos pratiques sur le Langtang

Grâce à nos 7 bonnes raisons de choisir le Langtang pour un trek au Népal, vous êtes désormais décidés à vous y rendre pour découvrir la beauté de l’Himalaya. Ici, vous trouverez toutes les infos pratiques pour organiser votre voyage, repérer un peu les treks que vous souhaitez faire, et prévoir l’équipement et le matériel voyage adéquats en fonction de la saison.

7 raisons de choisir le Langtang pour un trek au Népal

Nous vous donnons ici 7 bonnes raisons de choisir le Langtang pour vos prochains treks au Népal. Si internet foisonne d’articles sur la renommée de l’Everest ou des Annapurnas, on trouve en revanche peu d’infos sur le Langtang. Pourtant, c’est une région qui réunit tous les atouts pour une expérience de trek inoubliable dans l’Himalaya.

Arrivée à Katmandou au Népal : des airs de tour du monde

Le 17 décembre, nous arrivions à Katmandou pour 3 semaines au Népal. Une grande première pour nous dans ce pays fascinant. Nous y retrouvions toutefois quelques ressemblances avec l’Inde, de quoi faire ressurgir les souvenirs de nos débuts en tour du monde. Retour sur notre expérience dans ce carnet de voyage.

Infos pratiques pour se rendre à Kamikochi

Première chose à noter : Kamikochi n’est pas ouverte tout l’année. Cette année, en 2016, les bus desservant Kamikochi ont repris leur activité le 15 Avril (le 3ème vendredi d’avril, comme il est généralement de coutume). Il est donc possible de se rendre sur place à partir de ce moment, et ce jusqu’à mi-novembre.