En vue de votre prochain voyage en Indonésie, vous êtes à la recherche de retours d’expérience sur la Sulawesi ? Vous êtes bien tombés ! Eh oui, dans cet article, on vous fait part de toutes nos impressions après un itinéraire de trois semaines sur cette grande île encore assez méconnue.

Notre itinéraire

Avant de mettre les pieds en Sulawesi, nous n’avions pas exactement défini notre itinéraire. Nous pensions d’ailleurs rester un mois complet, sans trop savoir ce que nous voulions y voir et y faire. Nous avions ainsi décidé de construire notre itinéraire au feeling. En fonction de nos envies sur place, nous nous sommes donc laissés guider par notre ressenti au fil des étapes, quittant chaque endroit quand nous nous sentions prêts à passer à autre chose.

Au bout du compte, nous nous sommes concentrés sur la Sulawesi du Nord. Nous avions plus ou moins en tête d’explorer aussi le Sud, mais la réalité sur place nous a vite rattrapé, et nous nous sommes rendus compte que même avec un mois de voyage sur place, c’était assez ambitieux, surtout si l’on voulait prendre notre temps à chaque étape ! Les transports sur place n’étant en effet pas des plus efficaces, on a donc préféré passer notre tour sur le Sud.

Par ailleurs, il semblerait selon d’autres expériences de voyageurs croisés en chemin ou selon les récits d’autres blogueurs, que l’intérêt touristique du Sud de la Sulawesi réside essentiellement dans le Pays Toraja et ses traditions funéraires. Or, celles-ci consistant apparemment en un massacre perpétuel de buffles et de cochons sacrifiés par trentaines pour honorer leurs morts, cela ne nous a absolument pas emballés. La découverte de la culture locale, oui, mais pas quand il s’agit de barbarisme et de cruauté envers les animaux ! Le mieux restant selon nous de ne pas encourager ces pratiques par le tourisme, on a donc tiré un trait sans regret sur la partie Sud de la Sulawesi pour nous concentrer sur le Nord.

1ère étape en Sulawesi : Manado

Première étape de notre découverte de la Sulawesi, Manado est la ville où nous arrivons après un vol depuis Denpasar avec escale sur Java. Pas forcément de grand intérêt à rester très longtemps dans cette grande ville plutôt dénuée de charme, mais nous y reviendrons malgré tout plusieurs fois entre certaines étapes, et surtout avant de reprendre l’avion pour retourner sur Bali.

Hébergement

Nous recommandons chaudement l’hôtel Istanaku Guesthouse 2 où nous avons séjourné à Manado. Un peu plus cher que notre budget habituel toutefois, à hauteur de 272 000 Rp la nuit petit déjeuner inclus (environ 16,30 €), mais c’est un minimum en Sulawesi, où les prix des hébergements sont beaucoup plus élevés que sur Bali et Lombok. Le personnel y est un peu long à la détente parfois mais vraiment adorable malgré tout, et les chambres sont propres et calmes. N’hésitez pas à réserver votre chambre dans leur établissement !

Prix d’une nuit au Istanaku Guesthouse 2 – petit déjeuner compris : 272 000 Rp (environ 16,30€)

2ème étape en Sulawesi : Bunaken

Bunaken, on y va essentiellement – voire exclusivement – pour la beauté de ses fonds marins. C’est LE spot des plongeurs, l’un des endroits les plus prisés dans le monde pour la diversité de ses poissons et la richesse de ses coraux, et à juste titre. Ça tombe bien, avec notre PADI Open Water en poche depuis quelques semaines, on a tout un paquet de nouvelles compétences à mettre à l’épreuve ! Après une semaine entière passée sur place, on recommande cette étape sans hésiter à tous ceux qui apprécient de passer du temps à observer ce qui se passe sous l’eau.

Sur le même sujet : Lire aussi notre article Découverte de la plongée en Indonésie : un vrai coup de coeur

Transports

Transport depuis Manado : bâteau public – 50 000 Rp/pers (environ 3 €)
Durée du trajet : environ 45 min
Organisation : départ à 13h, paiement à l’arrivée directement auprès du capitaine

Hébergement

Pour le logement, la plupart des hébergements propose une formule tout inclus, avec les trois repas compris (petit déjeuner, lunch, dîner), et les prix s’entendent souvent par personne. Durant notre séjour sur place, nous avons eu l’occasion de tester deux établissements : Novita Homestay et Daniel’s Resort

Nous avions d’abord atterri au Novita Homestay, qui apparaissait comme l’un des moins chers sur Booking, où il est très bien noté. Cela a été cependant pour nous une très grosse déception, et nous ne recommandons pas cet endroit. Certes, la propriétaire des lieux est plutôt chaleureuse, et sa cuisine est très bonne, mais le prix est beaucoup trop élevé au regard du confort sur place ! Les chambres sont vétustes et sans charme et n’ont aucune intimité vue leur configuration, l’endroit est assez bruyant la nuit du fait de sa localisation au cœur du village, et la maison a un petit problème de souris assez incommodant …

Aussi, préférez sans hésiter les charmants petits bungalows du Daniel’s Resort . Leur localisation en bord de plage est parfaite, la nourriture est très bonne, variée, et généreusement servie, et si vous n’avez pas votre propre matériel de snorkeling, vous pourrez en louer sur place. À noter que pour les végétariens et les végétaliens, ce n’est pas un souci d’adapter les repas sur place. Pensez juste bien à le signaler à vos hôtes.

Prix pour une nuit au Daniel’s Resort en pension complète : 225 000 Rp /pers ( environ 13,40€)

Centres de plongée

Si Daniel’s Resort est un très bon établissement pour ce qui est du logement, ce n’est hélas pas le cas pour sa prestation plongée. Leur prix à 450 000 Rp /plongée (environ 26,70€) est attractif, mais le service est plutôt médiocre. Leur équipement est en mauvais état (fuites dans les gilets stabilisateurs, palmes très usées, combinaisons déchirées), et les guides manquent clairement de formation ou d’intérêt pour ce qu’ils font (se contentent de faire figuration plus que de véritablement guider le groupe, abandonnent leur groupe sous l’eau en pleine plongée).

En revanche, le centre de plongée voisin Raja Laut, est excellent ! Les prix pratiqués sont un peu plus élevés, à hauteur de 590 000 Rp / plongée (environ 35€), mais le service est de qualité. L’équipement est impeccable, et le staff est compétent. De plus, le patron italien Roberto, est super sympa, et on a adoré son gros chien Boris, la mascotte du centre qui apprécie même d’accompagner les plongeurs en mer ! N’hésitez pas à le contacter pour réserver vos plongées, ou à visiter son centre une fois sur place.

3ème étape en Sulawesi : Îles Togian

On nous avait parlé des Îles Togian comme d’un lieu de rêve, aux plages idylliques et à l’eau bleu turquoise. Certains blogueurs le comparent même au paradis ! Cela aura placé la barre de nos attentes très haut, mais nous n’allons pas vous mentir, ce n’est pas ce que l’on a trouvé sur place … Les Îles Togian sont un endroit vraiment superbe, et si vous êtes en Sulawesi, vous ne regretterez pas d’aller y faire un tour. Mais malgré son eau bleu turquoise et ses fonds marins superbes, on ne peut pas faire abstraction du fait que certaines plages y sont souillées par les déchets plastiques, et que certains récifs coralliens se trouvent dans un état lamentable en raison de la pêche à la bombe qui est encore pratiquée par une minorité de locaux. Bien que nous y soyons restés une semaine, ce n’est hélas pas l’endroit qui répond à notre définition du paradis, et c’est une étape que vous pourriez choisir d’éliminer pour privilégier davantage Bunaken par exemple, si votre temps est limité.

Transports

Depuis Manado, le transport se fait en deux temps, avec une étape à Gorontalo, où il est nécessaire de passer un nuit.
Transport de Manado à Gorontalo : voiture partagée – 150 000 Rp /pers (environ 8,90€) pour les 3 places à l’arrière, 175 000 Rp /pers(environ 10,40€) pour les 3 places du milieu, et 200 000 Rp /pers (environ 11,90€) pour la place à côté du conducteur
Durée du trajet : environ 10 à 14h
Organisation : départ à 8h30, réservation auprès de votre hôtel

Transport de Gorontalo aux Îles Togian : ferry public jusqu’à Wakai sur les Îles Togian – 62 000 Rp /pers (environ 3,70€) en classe économique (siège inclinable), 72 000 Rp /pers (environ 4,30€) en classe tatami (planche de bois où il est possible de s’allonger), 90 000 Rp /pers (environ 5,40€) en classe business (siège inclinable dans une salle à part à accès réservé), 500 000 Rp (environ 29,70€) pour une cabine privative avec le confort d’une chambre
Durée du trajet : 10h en trajet de nuit
Organisation : départ à 19h depuis Manado les mercredis et vendredis, et départ à 16h les mardis et jeudis depuis Wakai pour le trajet retour, paiement du ticket directement à la billetterie du port le jour du départ à partir de 11h

Hébergement

Là encore, vous ne trouverez que des hébergements en formule pension complète. Sur conseil d’un couple de Français rencontré à Bunaken, nous avons opté pour un bungalow économique de Harmony Bay Resort, sur l’île de Kadidiri, à environ un quart d’heure en bateau de Wakai. Cet établissement se trouve sur une petite plage isolée, juste devant un superbe spot de snorkeling que l’on a pris grand plaisir à explorer à quatre ou cinq reprises, pour y observer notamment des serpents de mer, des murènes géantes, un couple de seiches, des petites raies pastenagues, un homard, des barracudas, et pleins d’autres merveilles encore ! Par ailleurs, l’établissement propose une nourriture délicieuse qui peut être adaptée aux végétariens et végétaliens sans problème, et dispose de tout le nécessaire sur place pour vous louer du matériel de snorkeling si vous n’avez pas le vôtre, vous emmener faire de la plongée si vous souhaitez explorer davantage les fonds marins pour 480 000 Rp /plongée (environ 28,50€) (leur matos est ok, et le guide Ali est compétent, on recommande), ou encore pour vous organiser une excursion en bateau pour vous conduire au Jellyfish Lake, ou sur d’autres spots de snorkeling. Globalement, le staff y est sympathique et souriant, à une ou deux exceptions près, et le cadre y est très beau !

Prix pour une nuit au Harmony Bay Resort en pension complète : 250 000 Rp /pers (environ 14,90€) en bungalow économique (terrasse et sanitaires partagés), 300 000 Rp /pers (environ 17,80€) en bungalow standard (terrasse et salle de bain privée), 400 000 Rp /pers (environ 23,75€) en bungalow deluxe (surface plus grande de la chambre et de la terrasse, vue sur mer)

À noter
Sur les îles Togian, vous ne trouverez ni wifi, ni distributeurs de billets. Si certains établissements acceptent la CB (c’est le cas du Harmony Bay Resort), pensez idéalement à prévoir suffisamment de cash avec vous pour vous éviter 3% de frais de paiements. Et pour réserver vos nuits sur place, pas possible de le faire via internet cette fois ! Demandez à votre hôtel de les appeler : +62 821-8832-1517.

4ème étape en Sulawesi : Tomohon

Tomohon, c’est l’étape montagne à seulement 1h de route de Manado ! Si vous souhaitez grimper au sommet du volcan le plus actif de Sulawesi en à peine 1h30 de marche, c’est exactement là où il faut vous rendre. Le cratère fumant du Lokon est impressionnant, ainsi que le chemin de lave pétrifiée par lequel on y accède. Par contre, ne comptez pas trop non plus sur un séjour paisible et reposant au cœur de la nature. La ville de Tomohon est assez bruyante, et où que vous séjourniez sur place, vous pourrez profiter des chants de la mosquée en pleine nuit, ou bien de la musique techno s’échappant de hauts parleur géants aux basses saturées que les locaux affectionnent particulièrement.

Transports

Transport depuis Manado : voiture partagée – 30 000 Rp /pers (environ 1,80€) pour les 3 places à l’arrière, 40 000 Rp /pers (environ 2,40€) pour les 3 places du milieu, et 50 000 Rp /pers (environ 3€) pour la place à côté du conducteur
Durée du trajet : environ 1h à 1h30
Organisation : départ toute la journée, pas de réservation, se rendre directement au départ des voitures en vous faisant déposer en taxi (le chauffeur saura vous emmener au bon endroit)

Hébergement

Nous sommes restés au Onong’s Palace , qui se trouve un peu à l’écart du centre-ville. Cet établissement qui propose de charmants bungalows nichés dans la verdure a tous les atouts d’un très bon hôtel, mais son entretien laisse malheureusement à désirer et donne l’impression que le lieu est un peu à l’abandon, contrairement à ce que peut laisser entendre son nom pompeux. Cela reste une adresse correcte pour deux nuits, mais nous ne la recommandons pas chaudement. Les prix y sont bien au-dessus de notre budget mais il fait malgré tout partie des moins chers à Tomohon. À noter que si vous choisissez de séjourner dans cet établissement, nul besoin de louer un scooter pour rejoindre le départ de la rando sur le volcan Lokon. Vous devrez seulement prévoir une petite heure de marche en plus à l’aller ainsi qu’au retour, et cela vous épargnera les 150 000 Rp excessifs de location journalière pour un scooter (environ 8,90€, quand les prix sont généralement au moins moitié moins cher).

Prix pour une nuit au Onong’s Palace petit déjeuner compris : 325 000 Rp /nuit (environ 19,30€)

Bilan de notre visite de la Sulawesi du Nord

Nous avions attendu cette étape de notre voyage en Indonésie avec impatience. La Sulawesi, hors des sentiers battus, loin des circuits ultra-touristiques de Bali, et regorgeant supposément de beaux paysages. Nous pensions en effet y trouver une destination de rêve ! Hélas, ce n’est pas vraiment ce que nous avons trouvé sur place …

Si nous avons été enchantés par la beauté des fonds marins, nous ne pouvons nier notre déception notamment quant à la problématique des déchets. Bien que les plages des endroits les plus touristiques soient nettoyées, il n’est pas rare de voir de nombreux déchets plastiques flottant à la surface de l’eau qui finissent par s’échouer sur le sable, ou bien des déchets immergés complètement au fond de l’océan. Autant dire que cela gâche un peu le plaisir de se balader dans l’eau !

De plus, d’un point de vue culturel, l’expérience avec les locaux est assez déroutante. Globalement, l’accueil en Sulawesi est très chaleureux, mais nous n’avons pas supporté le bruit incessant qu’ils s’imposent quotidiennement un peu partout, dans les transports et dans les maisons. Beaucoup de gens ont en effet pour habitude d’écouter super fort de la musique techno dans des hauts parleurs gigantesques aux basses ultra-saturées qui vous font vibrer les tympans à vous en brûler le cerveau, y compris dans les transports publics et dans les maisons, où es gens ne possèdent par ailleurs pas grand chose. Surprenant ! Et tout cela, sans compter leur habitude de jeter leurs déchets par la fenêtre quand nous sommes en voiture, ou bien par-dessus bord quand nous sommes en bateau, ainsi que les pratiques locales de pêche à la bombe et de pêche au poison …

Après, qui sommes-nous pour juger ? Personne ne nous a évidemment demandés de venir, et nous n’avons pas à imposer nos façons de faire aux locaux, cela va de soi. Mais compte tenu de tous ces éléments qui sont loin de nous avoir emplis de joie, nous avons globalement été assez déçus de notre passage en Sulawesi. C’est d’ailleurs pour cela que nous avons préféré écourter notre séjour au bout de 3 semaines pour retourner sur Bali qui s’avère finalement bien plus calme et plus propre, alors que nous avions prévu d’y rester un mois complet.

Bien que Bunaken ait été un vrai coup de cœur, nous ne pensons ainsi pas remettre les pieds en Sulawesi un jour après ces impressions plus que mitigées, à moins peut-être que les pratiques en matière de gestion des déchets évoluent … Participer au tourisme dans des destinations comme celles-ci, n’est-ce pas finalement participer aussi à encourager ces comportements et alimenter la pollution plastique des océans ?

Nos impressions mitigées après 3 semaines en Sulawesi
4.4 (88%) 5 votes

A propos de l’auteur Caroline & Jairson

À deux, nous parcourons le monde, motivés par notre passion pour le trek, la photographie, et les découvertes culinaires en voyage. Notre objectif : partager avec vous nos expériences autour du globe, pour vous aider à organiser votre prochain départ et vous montrer que le voyage est accessible à tous !

Laisser un commentaire