Grâce à nos 7 bonnes raisons de choisir le Langtang pour un trek au Népal, vous êtes désormais décidés à vous y rendre pour découvrir la beauté de l’Himalaya. Ici, vous trouverez toutes les infos pratiques pour organiser votre voyage, repérer un peu les treks que vous souhaitez faire, et prévoir l’équipement et le matériel voyage adéquats en fonction de la saison.

  1. Accès au Parc National du Langtang et formalités administratives
  2. Carte complète des treks possibles dans le Langtang
  3. Où dort-on et où mange-t-on en trek dans le Langtang ?
  4. Budget voyage à prévoir et possibilités de retrait de cash sur place
  5. Conditions météo au fil des saisons et matériel voyage nécessaire à prévoir

1. Accès au Parc National du Langtang et formalités administratives

Infos pratiques
Itinéraire : Katmandou (gare routière de Maccha Pokari) – Syabrubensi
Distance et durée du trajet : 150 km – 8h en bus
Tarif pour le trajet en bus : 600 roupies /pers. (4,70€)
Horaires du bus depuis Katmandou : 6h30 / 8h00 (et peut-être plus tard, mais nous ne disposons pas de l’info)

Pour explorer le Parc National du Langtang, il vous faudra vous rendre dans le petit village de Syabrubensi, qui se trouve à environ 150 km au nord de Katmandou. Le bus qui effectue le trajet, part de la gare routière de Maccha Pokari à Katmandou. Le premier bus part à 6h30 le matin, et le suivant à 8h00. Il y a probablement d’autres possibilités de départ plus tard dans la matinée, mais nous ne disposons pas d’info plus précise pour en faire part ici. Le billet, qui vous coutera 600 roupies /pers. (4,70€), peut être réservé la veille directement à la gare, ou bien acheté le jour même, au comptoir de vente de billets (il s’agit d’une petite cabane en tôle bleue, que vous n’aurez pas de mal à repérer puisqu’il y a généralement quelques personnes qui y font la queue). Profitez du paysage, le trajet dure 8h !

Sur le même sujet : 7 raisons de choisir le Langtang pour un trek au Népal

Par ailleurs, n’oubliez pas d’acheter votre TIMS Card à Katmandou avant de partir. Celle-ci est obligatoire dès lors que vous souhaitez faire un trek au Népal, et coûte 2000 roupies / pers. (15,70€). Vous devrez également fournir 2 photos d’identité, et présenter votre passeport. Pour cela, rendez-vous au Nepal Tourism Board, qui se trouve à environ 10-15 min à pied du quartier de Thamel (quartier où il y a la plus grande concentration de guest houses et de restaurants où vous choisirez probablement de vous loger). C’est aussi à cet endroit que vous pourrez vous acquitter des frais d’entrée du Parc National du Langtang, pour un montant de 3400 roupies / pers. (26,60€)). Vous pouvez également régler ces frais en arrivant dans le Langtang à Dhunche. le bus y effectue de toute façon un stop afin que les autorités locales procèdent à un contrôle des touristes. En plus de ce checkpoint, vous en rencontrerez plusieurs autres au cours de vos treks. Vous devrez ainsi être en possession de la TIMS Card et du reçu de paiement des frais d’entrée du parc national.

Infos pratiques
Formalités administratives : TIMS Card (2000 roupies / pers. (15,70€) + 2 photos d’identité) + frais d’entrée du Parc National du Langtang (3400 roupies (26,60€) / pers.) à faire au Nepal Tourism Board à Katmandou (15 min à pied du quartier de Thamel)

2. Carte complète des treks possibles dans le Langtang

Le Langtang offre des possibilités de treks pour plusieurs semaines ! Ceux-ci sont accessibles en toute autonomie. Les chemins sont très bien indiqués, et pour la plupart, ponctués toutes les 2-3 heures de petits villages où il est possible de manger et de trouver un hébergement pour dormir, ce qui fait qu’il est tout à fait possible et facile de se débrouiller seul, sans guide ni porteur. Pour le détail de certains de ces treks (difficulté, durée, dénivelé, …), consultez nos guides trek du Népal.

Infos pratiques
Télécharger la carte topographique en HD du Langtang

3. Où dort-on et où mange-t-on en trek dans le Langtang ?

A l’exception des zones inhabitées spécifiées sur la carte, il est très facile de trouver où manger et dormir sur les treks du Langtang. Plus on monte en altitude et plus on s’éloigne de Syabrubensi, plus les prix des repas grimperont également (en particulier si vous voulez vous faire plaisir avec une petite bière ou un Coca). Par contre, à l’exception de Syabrubensi, on vous proposera systématiquement l’hébergement gratuit, à la condition que vous preniez vos repas au sein de la même lodge, mais cela est tout à fait naturel, car quand on est bien au chaud au coin du poële dans le petit salon de sa guest house, on n’a pas franchement envie de ressortir pour comparer les menus de tous les établissements du village. Et de toute manière, vous constaterez que les lodges voisines proposent exactement la même chose au même prix !

Vous pourrez évidemment trouver des plats typiques locaux – momos (sortes de raviolis vapeur ou frits fourrés aux légumes, pommes de terre ou fromage de yak), dalbhat (riz accompagné de légumes et curry), chowmein (nouilles sautées aux légumes ou oeuf) – ou bien même des spaghettis ou macaronis, ou encore même de la pizza (façon locale évidemment). Pour le petit déjeuner, vous pourrez varier entre les pancakes, le porridge, ou le pain tibétain ou chapati, le tout accompagné de confiture, de miel, ou de beurre de cacahuètes, ou opter également pour un apple momo, le momo version sucré qui n’est pas sans laisser penser à un chausson aux pommes – délicieux !

Sur le même sujet : Nos recommandations hébergements dans le Langtang

4. Budget voyage à prévoir et possibilités de retraits de cash sur place

Infos pratiques
Budget moyen pour une journée dans le Langtang (repas + hébergement) : 1500 roupies / pers. (11,75€)
Retrait maximum : 10 000 roupies (78€)
Frais de retrait : 500 roupies / retrait (3,90€)
Possibilité de retrait dans le Langtang : Syabrubensi

Quand vous partirez en trek depuis Syabrubensi, veillez à avoir avec vous la somme suffisante pour assumer vos repas et votre hébergement sur le nombre de jours que vous souhaitez partir ; à savoir qu’il faut compter environ 1500 roupies (11,75€) / pers. / jour en moyenne pour 3 repas (et l’hébergement quand celui-ci est payant). Comptez un peu davantage si vous pensez avoir envie de vous faire plaisir avec une petite Everest Beer de temps en temps (environ 400 roupies (3,10€) pour une bière à Syabrubensi jusqu’à environ 750 roupies (5,90€) à Kyanjin Gompa). Vous trouverez un distributeur de banque à Syabrubensi si jamais vous avez besoin de retirer.

5. Conditions météo au fil des saisons et matériel voyage nécessaire à prévoir

Infos pratiques
Mousson : de Mai à Juillet (évitez le Langtang en cette saison, préférez le Mustang)
Temps clair et dégagé sans précipitation (ou très peu) : d’Août à Juin (càd tout le reste de l’année hors mousson, même en automne et en hiver)
Possibilité de neige au dessus de 3000 m : Janvier – Février (mais n’empêche aucunement de faire des treks)
Haute saison (période de l’année la plus fréquentée) : Avril puis Septembre à Novembre
Basse Saison (période de l’année la moins fréquentée) : Décembre à Mars puis Mai à Août

Contrairement à ce que l’on peut penser, et contrairement à ce que les chiffres de la fréquentation du Parc National du Langtang laisse entrendre, il est possible de venir y trekker quasiment tout au long de l’année, hormis pendant la période de mousson, qui démarre à peu près en Mai et se termine en Juillet. D’après les locaux, même pendant cette période, il peut être envisageable d’y faire des treks, mais cela peut être un peu dangereux pour quelqu’un qui n’a pas l’habitude de randonner, et cela nécessite de s’équiper contre la pluie. Tous les sentiers ne sont par ailleurs pas praticables, en particulier aux abords de la rivière, dont le volume peut augmenter considérablement. En revanche, il est tout à fait possible de prévoir des treks dans le Langtang en hiver, bien qu’il y fasse un petit peu plus frais qu’en été. Nous y sommes allés fin décembre – début janvier, et nous n’avons même pas eu à utiliser nos sacs de couchage la nuit ! Nous avions suffisamment chaud grâce à leurs couvertures bien épaisses ! Et en journée, nous pouvions trekker sans difficulté en t-shirt manches longues sous le soleil qui réchauffe bien (mais nous commencions malgré tout fraîchement la journée avec bonnet, gants et doudoune). Aussi, si vous préférez être tranquille sans trop de touristes, nous ne pouvons que vous recommander de visiter le Langtang en basse saison (hors mousson, sauf si vous êtes un peu plus aventurier que la moyenne) !

Quelle que soit la saison, prévoyez l’essentiel de l’équipement de base du trekkeur en altitude : bon sac à dos, bâtons de rando, chaussures de rando, veste coupe-vent, doudoune, polaire, pantalon de rando, gants, bonnet (et éventuellement casquette), écharpe et/ou foulard, crème solaire, baume à lèvres, lunettes de soleil, ainsi que des vêtements chauds pour la nuit, et éventuellement un bon duvet si vous êtes frileux.

Organiser votre voyage · Infos pratiques sur le Langtang
4.8 (95%) 4 votes

A propos de l’auteur Caroline & Jairson

À deux, nous parcourons le monde, motivés par notre passion pour le trek, la photographie, et les découvertes culinaires en voyage. Notre objectif : partager avec vous nos expériences autour du globe, pour vous aider à organiser votre prochain départ et vous montrer que le voyage est accessible à tous !

(6 commentaires)

  1. Bonjour
    Merci pour votre blog et les conseils !
    Petite question … Y a t-il des passages délicats avec des rivières ou torrents ? ( je ne sais pas nager ) :-/
    Et faut-il un guide ou porteur pour parcourir le Langtang ? je vois des oui , des non :-(
    Merci d’avance
    Cordialement

    1. Pas de passage délicat avec de l’eau non ! Et comme nous le disons dans notre article, ce n’est vraiment pas indispensable du tout de prendre un guide. Les chemins sont extrêmement bien indiqué et traversent des villages où il est très facile de demander son chemin aux habitants en cas de besoin. Bon voyage au Népal ! :-)

      1. ok merci de votre réponse ;-) et de la rapidité !!! je demandai comme sur plusieurs blogs ou gouvernement disent que guide obligatoire depuis le séisme .
        Merci à vous et bonne continuation ;-)

      2. Avec plaisir :-) Non ce n’est pas obligatoire pour le Langtang. Nous y sommes allés en décembre dernier, donc c’était déjà bien après le tremblement de terre, et on a pu trekker seuls sans problème ! :-)

Laisser un commentaire