Un titre très précis et pratique pour cet article qui a pour but de compléter l’information quasi inexistante sur internet au sujet de la faisabilité du trek W en basse saison, en automne, alors que la température avoisine les -5 degrés, et que l’on s’attend donc à une météo bien rude … En espérant que cet article sera utile à certains, et le plus exhaustif possible. 

Est-ce qu’il est envisageable de faire le trek W en basse saison, en particulier en mai-juin ?

Absolument ! Nous l’avons fait pour notre part en 6 jours, du jeudi 2 au mardi 7 juin 2016. Au vu du manque d’informations sur internet, et même sur place, nous avons vraiment hésité à nous lancer, mais nous ne regrettons pas une seconde de l’avoir fait. Un des meilleurs souvenirs de notre tour du monde ! Nous recommandons sans hésiter à toute personne en bonne forme physique, avec un soupçon d’esprit d’aventure, et disposant surtout de l’équipement adéquat !

À quelle météo peut-on s’attendre pendant cette période ?

Le temps peut être le même qu’en haute saison, c’est à dire super ciel bleu dégagé, ou bien pluie, vent, et brume. Toutefois, en basse saison, la météo est réputée pour être plus stable dans le parc, beaucoup moins changeante qu’en haute saison. Après évidemment, la différence majeure est qu’en basse saison, vous devez vous attendre à des températures bien fraîches, entre -5 degrés et 5 à 6 degrés au maximum … Mais vous verrez que ce n’est pas un problème quand on marche, et qu’on se réchauffe dans l’effort !

2016060221402500676
Un temps bien dégagé et tout aussi agréable en basse saison ! – Vue sur les Torres.

Les chemins sont-ils praticables ?

Oui, mais certainement moins qu’en haute saison malgré tout. Nous avons rencontré les différents types de chemins suivants, de manière égale sur l’ensemble du trek (excepté pour le dernier type à trois ou quatre occasions) :

  • Chemin de petits cailloux : très facile, ne glisse pas, sauf un peu en descente
  • Chemin givré : croustille sous les pas, ne glisse pas
  • Chemin méga boueux : bien casse-gueule et salissant, colle sous les chaussures et alourdit les pieds, nécessite de redoubler de vigilance et ralentit la progression
  • Chemin de sous-bois couvert de feuilles : bon amorti sur les feuilles, ne glisse pas
  • Chemin finement verglacé : demande une vigilance supplémentaire, mais facilement praticable quand même
  • Chemin de gros rochers : impose quelques passages de quasi escalade, mais très facile à parcourir, ne glisse pas
  • Chemin de terre avec grosses pierres glissantes : demande une attention maximale, et une progression pas à pas, peut glisser et causer des chutes fatales pour les chevilles
  • Chemin couvert d’une épaisse couche de glace : paraît impossible à franchir, surtout en montée, mais peut être parcouru avec persévérance, patience, et équilibre.
2016060318221000866
Un chemin de petits cailloux, légèrement givré. Tout à fait praticable en basse saison !

Où peut-on dormir pendant le trek ?

En haute saison, il y a des refuges tout le long du trek. Mais en mai-juin, ceux-ci sont fermés à l’exception d’un seul. Pour l’essentiel du circuit, il est donc obligatoire de prévoir de dormir sous la tente. C’est seulement vers l’ouest du W que vous pourrez envisager de dormir dans un lit au chaud au Refugio Paine Grande, depuis lequel vous pouvez envisager un aller-retour à la journée pour le glacier Grey.

2016060516500101141
Vue sur le Refugio Paine Grande au loin. Le seul ouvert en basse saison sur le trek W.

Faut-il prévoir un équipement spécial pour le trek en cette saison ?

Oui. En plus de votre équipement classique de rando (incluant évidement de bonnes chaussures de marche et un coupe-vent), prévoyez obligatoirement des couches chaudes supplémentaires : leggings ou collant à porter en dessous de votre pantalon de rando, polaire, chaussettes mérinos ou en grosse laine à porter en double couche sur vos chaussettes plus fines, bonnet, écharpe, gants, et surtout une doudoune bien chaude à enfiler lors des pauses pique-nique ou le soir surtout, quand on est inactif et que l’on se refroidit vite. Mais en plus de l’habillement chaud, il faut avoir aussi de bons sacs de couchage pour la nuit, une tente, et deux bâtons de randonnée, essentiels pour supporter le poids du sac à dos et tenir l’équilibre sur des chemins parfois glissants.

2016060616435501325
Bien emmitouflée pour affronter le froid un peu plus rude en basse saison : bonnet, gants, écharpe, doudoune. Sans oublier l’équipement de base : chaussures de marche, sac à dos et bâtons de randonnée.

A quoi faut-il penser pour préparer son départ en trek et comment se préparer depuis Puerto Natales ?

A Puerto Natales, vous trouverez des grandes surfaces et petites épiceries pour faire vos provisions de nourriture. Prenez de la nourriture efficace : pas trop lourde puisque vous devrez la porter dans votre sac, facile à préparer, et énergétique. Nous avons opté pour des soupes en sachets, purée en sachet, noodles instantanées, œufs durs, tomates, pain, fromage, des pâtes que nous avions précuites à notre hôtel, snickers, céréales, et café soluble. Vous pourrez aussi trouver des boutiques pour compléter votre équipement si besoin, à l’achat ou la location, ou directement auprès de votre hôtel.

Pour avoir plus de détails sur le trek, ne manquez pas le point information de l’hôtel Erratik Rock / Base Camp, qui se tient tous les jours à 15h. De bonnes indications sur les chemins, et de très bons conseils sur l’itinéraire à suivre !

Vous devrez par ailleurs acheter un ticket de bus aller-retour pour le parc avec la seule compagnie de bus qui fonctionne en basse saison, Maria José, au prix de 30000 pesos par personne. Pensez aussi à prendre un peu de sous avec vous pour payer l’entrée du parc national à hauteur de 11000 pesos par personne (au lieu de 21000 en haute saison). On vous remettra une carte du trek à ce moment là.

Et si vous voulez dormir au seul refuge ouvert en basse saison, le refugio Paine Grande, vous pouvez soit réserver depuis le bureau Vertice de Puerto Natales, pour 15000 pesos par personne et par nuit, ou payer directement en arrivant sur place sans réservation pour 20000 pesos par personne et par nuit.

A noter aussi que vous pourrez laisser vos affaires superflues à l’hôtel où vous résidez, dans des casiers, le temps de votre trek, histoire de prendre juste le nécessaire et alléger votre sac à dos autant que possible.

La rando en elle-même est-elle difficile ?

Non, le dénivelé n’est pas dingue, on a fait bien plus dur dans les Alpes. Ce qui est difficile, c’est potentiellement la météo avec parfois un vent très fort et éventuellement de la pluie. Se retrouver mouillé dans le froid, c’est pas terrible, ça donne froid, et ça peut être difficile à faire sécher (sauf s’il y a du vent en même temps). Finalement le plus dur, ça reste le poids du sac à porter. Mais il s’allège nécessairement à mesure que l’on mange nos provisions de nourriture !

Quels sont les inconvénients à le faire en basse saison plutôt qu’en haute saison ?

Le froid, un ensoleillement bien réduit qui limite les temps de marche d’environ 8h30 le matin à 17h en fin de journée, les refuges qui sont presque tous fermés sauf un, les bus qui circulent moins et ne desservent plus que 2 points du parc, le catamaran qui n’est plus en service et qui oblige à ajouter 17 km supplémentaires de marche pour rejoindre l’arrêt de bus, en plus des 73 km du trek.

2016060713585200077
Moins d’ensoleillement en basse saison : l’occasion de débuter sa journée de trek dans la pénombre, et profiter de beaux levers de soleil … Ne pas oublier la lampe frontale !

Et les avantages ?

Quasiment personne sur le circuit, alors qu’il est blindé en haute saison, et donc le privilège de profiter de la magie des paysages grandioses seul sur les sentiers à 99,9% du temps, une météo plus stable bien que plus fraiche, la possibilité de camper gratuitement sur le circuit et sans aucune réservation, quand les prix sont carrément excessifs en haute saison et que tous les hébergements sont méga blindés, un prix réduit pour l’entrée du parc, une ambiance dingue avec les chemins parfois givrés et des couleurs automnales plus intenses qu’en été.

2016060218432200533
Seuls dans la nature sur plusieurs kilomètres … Blindé le trek W ?? Pas en basse saison !

Y a-t-il d’autres moyens d’apprécier le parc Torres del Paine en basse saison, en dehors du trek W ?

Si jamais vous ne sentez vraiment pas de faire tout le trek W et de camper dehors par temps froid, vous pouvez envisager de faire seulement des rando à la journée, depuis le refuge Paine Grande. Il vous faudra marcher 5h depuis l’arrêt de bus pour le rejoindre, dans un paysage de dingue. Vous pourrez y passer une première nuit, et le deuxième jour, faire la balade aller-retour jusqu’au Glacier Grey. Le troisième jour vous pourrez faire l’aller-retour jusqu’à la Valle del Francès, et repartir le quatrième jour par le chemin de 5h par lequel vous serez arrivé le premier jour. C’est une alternative intéressante, qui vous permet d’éviter le camping dehors, et qui vous permet de faire la moitié du trek W en balades à la journée. Vous ne manquerez que le Mirador de Las Torres.

Et malheureusement, ce sera votre seule option, puisque toutes les autres activités du parc sont fermées. En haute saison, il est possible de faire une marche d’exploration sur le glacier Grey, ou encore de faire du kayak et du cheval, ou de s’approcher du glacier en bateau. Tout cela n’est pas possible en basse saison.

En résumé, est-ce que ça vaut le coup de faire le trek en basse saison ?

La réponse est évidente : OUI !!! Et a priori, ça nous semble même encore mieux qu’en haute saison. Quand on voit la taille de certains des refuges sur le circuit, on se dit qu’en pleine saison, ça doit être limite l’autoroute sur le sentier. Et puis en automne, la nature se pare de ses plus belles couleurs dorées, ce qui rend le paysage encore plus fou ! Alors si votre timing vous impose de venir visiter la Patagonie en mai-juin, n’hésitez pas une seconde … L’aventure vous attend !!

Si en complément de cet article, vous voulez un aperçu de notre aventure sur le trek, nous vous invitons à lire notre récit (en version – très – longue pour les courageux …). Et si vous avez des questions auxquelles nous n’avons pas répondues ici, n’hésitez pas à nous les poser dans les commentaires, nous nous ferons un plaisir d’y répondre au plus vite !

Infos pratiques pour préparer le Trek W hors saison
5 (100%) 3 votes

A propos de l’auteur Caroline & Jairson

À deux, nous parcourons le monde, motivés par notre passion pour le trek, la photographie, et les découvertes culinaires en voyage. Notre objectif : partager avec vous nos expériences autour du globe, pour vous aider à organiser votre prochain départ et vous montrer que le voyage est accessible à tous !

(12 commentaires)

  1. Merci beaucoup j’aime beaucoup votre article. Je pense y aller en Septembre, j’espere que ce sera accessible, ouvert et sans probleme ! Chau (:

  2. Bonjour,

    Merci pour tous vos conseils, c’est vrai que ça aide quand on part hors saison, c’est pas exactement pareil ! Je compte moi aussi y aller seul mi-juin, et je n’ai pas très envie de me trimballer tous le matos de camping tout mon séjour au Chili (3 semaines). Est ce que je pourrais louer une tente à puerto natales ? (si oui, est-ce excessif ? quel type de tente faudrait il pour un tel froid ?) et quels autres type de matos aurais-je besoin ? (réchau, gamelle, autre ?)
    Merci d’avance pour votre réponse !!!

    Mathilde

    1. Tu peux louer sans problème le matériel à Puerto Natales. Nous avions notre tente et nos sacs de couchage, donc nous ne sommes hélas pas en mesure de te donner une idée des prix pour ça. Mais nous avions en revanche louer un réchaud et une petite bouteille de gaz, et une popote et deux tasses (ne pas oublier d’acheter des allumettes aussi !). Ca nous avait coûté 15€ pour notre petite semaine de trek. Par ailleurs, pour la tente, il faut bien sûr veiller à ce qu’elle soit solide et étanche, mais pour le froid, c’est surtout sur le sac de couchage qu’il faudra porter une attention particulière ! Mais pour cela ne t’en fais pas, ils louent le matos adéquat sur place, adapté à l’environnement local.

      1. Merci beaucoup !
        Je reviendrai surement vers vous plus tard pour d’autres questions au fur et à mesure de mes recherches :)

  3. Bonjour Caroline and Jairson,
    Merci pour toute ces infos, ca me motive trop pour faire le Torres del Paine !! Avec ma soeur on arrive a Puerto Natales le 3 mai, et on a décidé d’aller dans le parc del Torres del Paine pendant 3 jours (d’après vos conseils, en dormant 2 nuits au refuge Paine Grande). Cependant, j’ai contacté le refuge et également un guide local et les 2 me disent qu’il faut obligatoirement avoir un guide a partir de mai. Il faudrait donc qu’on paie le guide (environ 100USD la journée) plus son logement.. Pourtant vous l’avez fait seul n’est-ce pas ? Je suis un peu désespérée..

    1. Bonjour à vous 2 :) À moins que les règles aient changé depuis 2016, il n’y a absolument aucune obligation à prendre un guide ! Surtout à 100 USD la journée, c’est carrément abusé. Dites-vous que le mieux, ça reste toujours de voir sur place. Ne réservez rien avant de pouvoir parler aux gens directement, autrement, que ce soit pour le logement ou les activités, vous paierez forcément plus cher, et on cherchera toujours à vous vendre des services en plus. En mai, il n’y a quasiment pas de touristes, et c’est très facile de négocier les prix. Et on serait vraiment FORTEMENT étonné qu’il faille désormais un guide obligatoire à partir de mai. Vous nous tiendrez au courant … Sinon, pour obtenir des informations fiables, vous pouvez contacter soit l’office de tourisme de Puerto Natales CONAF (+56 61 2 691 931) ou bien le Erratic Rock Hostel, où l’on vous conseille de vous rendre à votre arrivée pour prendre toutes les infos concernant le trek, ils sont top avec le petit topo sur le trek qu’ils donnent tous les jours de l’année à ceux qui veulent se lancer sur le W :-) En espérant que cette réponse vous aura été utile ! À bientôt les filles et éclatez vous en Patagonie !!

    2. Hello, suite à ton message qui date maintenant de quelques semaines, tu as dû effectuer ton voyage en Patagonie comme prévu j’imagine …. ? Qu’en est-il finalement de la question du guide obligatoire ? Pourrais-tu nous faire un retour pour que nous mettions à jour notre article si besoin et aider d’autres voyageurs grâce à ton expérience ? Merci à toi !

  4. Salut tout le monde,
    Stéphanie, peux-tu me confirmer qu’il faut obligatoirement un guide pour visiter le parc cette année?
    Sinon est-ce qu’il y a des bus tous les jours?
    Nous comptons y aller début août et ce n’est pas facile de trouver des informations donc merci pour toutes celles que vous nous apportez.

  5. bonjour, je suis sur le point de partir vers la treck w ( en basse saison puisque j’y serai pour le 1er mai) mais dites moi est-ce qu’il faut réserver pour les campings ? je veux dire je ne trouve rien apres le 1er mai…. et dites moi puis-je y aller seule. c’etait un peu pas mal mon plan mais personne n’en parle vraiment

    1. Désolée de ne repondre que maintenant !! Tu as le refuge Paine Grande qui reste ouvert toute l’année, les autres ferment en basse saison. Et tu peux le faire seule sans pb, on en a vu des randonneurs seuls, mais tu ne seras jms vraiment seule sur le parcours, même en basse saison, on croise du monde ! C’est d’ailleurs prudent de parler aux autres randonneurs et d’indiquer un peu ton parcours :-) Dans tous les cas tu pourras avoir toutes les infos sur place en arrivant auprès de la guesthouse / café Erratic Rock à Puerto Natales et tu pourras faire les courses sur place aussi au Unimarc en centre-ville. Tu auras besoin d’une petite aprem de préparation sur place avec tout ca on va dire ! Et quand tu arrives, n’hesite pas a parler aux randonneurs qui reviennent du trek w ca nous avait pas mal aidés nous !

Laisser un commentaire