Trajet en bus de nuit jusqu’à Kyoto, départ à 22h, arrivée à 6h du matin. Pas le plus rapide évidemment, mais bien le plus économique quand on voit les prix du train ici, ou le prix du Japan Rail Pass, que nous avons préféré ne pas prendre.

Nous avons réservé deux lits dans un dortoir encore, dans une petite guesthouse située à l’orée du quartier de Gion, connu pour les Geishas que l’on y croise. On s’y rend pour poser nos bagages, et aussitôt, on repart pour le site touristique que nous souhaitions le plus voir à Kyoto : Fushimi Inari. D’autant plus qu’il est encore tôt, et qu’il vaut mieux ne pas attendre plus tard que la vague de touristes arrive …

2016041802542200381

Quand on arrive sur place, il n’y a en effet pas grand monde et nous pouvons profiter pleinement des lieux. Fushimi Inari est un groupement de petits temples shintoïstes, répartis sur une zone plutôt étendue, en partie dans la forêt et sur une colline, et comprend un très grand nombre de toriis, les portes que l’on trouve à l’entrée de tous les temples shintoïstes, qui sont généralement en bois ou en pierre. Ici, les toriis sont majoritairement en bois, peints en vermillon et noir, et forment parfois presque un tunnel ! C’est très joli, et l’atmosphère y est bien particulière, surtout dans la forêt.

2016041801423900203

Dans l’après-midi, nous retournons nous balader tranquillement dans les rues de Gion, à proximité de l’hôtel, avant de terminer la journée assez tôt et récupérer de notre nuit dans le bus.

2016041807172300444

Le lendemain matin, direction la forêt de bambou, où il est aussi conseillé de se rendre tôt pour éviter la foule. Nous avons de la chance, il fait un super temps, et nous sommes presque seuls pour apprécier la promenade au milieu des bambous, qui nous emmène ensuite au bord d’une rivière. Une promenade bien agréable dans la nature ! Quand nous repartons pour prendre le train, on peut voir en effet que nous avons évité de justesse la foule qui arrive !

2016041902454100149

Direction la Promenade du Philosophe, à l’autre bout de la ville, pour continuer notre découverte plutôt nature de Kyoto, et faire une pause pique-nique bien méritée à l’ombre d’un cerisier en fleurs.

Nous passerons évidemment aussi dans plusieurs temples, ainsi que par un cimetière étendu le long d’une colline, d’où l’on peut profiter d’une très belle vue sur la ville.

2016041907505400320

Depuis Kyoto, il faut seulement 30 minutes pour se rendre à Osaka. Du coup, nous en profitons pour y faire une petite escale le lendemain, et visiter les alentours du quartier de Namba notamment, et du grand parc de la ville. Une visite plutôt rapide, mais assez surprenante ! L’ambiance y est beaucoup plus chinoise, si l’on peut dire, avec des boutiques plus kitsch. On prendra le temps d’y prendre un peu de repos bien mérité avant de partir pour notre étape suivante : Kamikochi dans les Alpes japonaises.

2016042006284900046

Conseils du jour

Vous l’aurez compris, Fushimi Inari et la forêt de bambous sont très prisés par les touristes. Pour profiter de l’atmosphère paisible et particulière des lieux sans la foule, il faut se lever tôt pour y aller !

Pour vous rendre à Osaka depuis Kyoto, vous pouvez prendre la Kintetsu Line depuis le centre ville, pour seulement 400¥, et 45 minutes de trajet. Si vous n’avez pas le JR Pass, ça vaut plus le coup que de prendre la ligne JR, qui met certes 10 minutes de moins, mais qui coûte un peu plus cher, 560¥ par personne.

Kyoto et Osaka
Une bonne note, ça fait toujours plaisir !

A propos de l’auteur Caroline & Jairson

À deux, nous parcourons le monde, motivés par notre passion pour le trek, la photographie, et les découvertes culinaires en voyage. Notre objectif : partager avec vous nos expériences autour du globe, pour vous aider à organiser votre prochain départ et vous montrer que le voyage est accessible à tous !

Laisser un commentaire