Quand on pense à la valeur de toutes nos possessions matérielles, à tout l’argent dépensé quotidiennement dans l’accumulation de biens … il est facile de se rendre compte finalement que l’on aurait pu économiser bien plus tôt pour voyager ! Mais que faire de son boulot, et de son appart ?

Que faire de son boulot lors d’un départ en tour du monde ?

Etant donné que nous étions tous les deux en intérim, sur des contrats d’un an qui se terminaient à fin 2015, nous n’avions pas eu à y réfléchir très longtemps ! Nous avions immédiatement pensé partir en Janvier 2016, une fois arrivés au terme de nos contrats. Toutefois, la décision n’a pas été sans aucune difficulté à prendre et à tenir, dans la mesure où nous avions tous les deux l’éventuelle perspective d’un renouvellement de contrat pour une période significative, et peut-être même la possibilité de se voir proposer un CDI. Ah ce fameux CDI qui fait rêver tant de personnes : la sécurité de l’emploi et l’opportunité d’avoir une situation stable et confortable ! Même si nous travaillions tous les deux dans deux boîtes super, avec des collègues vraiment sympas, des horaires de travail au top, et des avantages non négligeables, nous n’étions pas prêts à nous poser dans une vie confortable et stable … – Et le serons-nous un jour … ?

Sur le même sujet : Lire aussi nos articles Special Post : notre quotidien en tour du monde et nos impressions à mi-parcours et Notre bilan global de cette aventure de tour du monde : nos impressions et quelques chiffres clés

Si vous êtes dans une situation professionnelle différente de la nôtre, il y a toujours des solutions adaptées à votre cas. On n’est jamais bloqué à cause de son boulot, tout est une question de choix. Si vous estimez que vous ne pouvez pas partir à cause de votre travail, c’est bien un choix que vous faites. Si vous vous sentez contraint et frustré par ce choix, demandez-vous si c’est bien le bon choix que vous avez fait.

Infos pratiques
Nous avons par exemple croisé des personnes qui étaient en CDI, et qui sont parvenues à obtenir de leur employeur un congé sabbatique. D’autres ont également démissionné.

Evidemment, quand on vous apprécie et que l’on vous dit que vous faites du bon boulot et que vous allez manquer à l’équipe quand vous allez partir, eh bien c’est sûr que vous avez un petit pincement au coeur. Mais nous étions toutefois convaincus de notre choix de partir faire le tour du monde. C’était une occasion unique pour nous de vivre une aventure humaine hors du commun et une expérience extraordinaire ! Nous étions absolument certains que d’autres opportunités se présenteraient à notre retour, si jamais nous voulions retrouver un travail.

Que faire de son appartement lors d’un départ en tour du monde ?

Pour notre appartement, que l’on aimait beaucoup, et qui se trouvait dans le quartier parfait pour nous à Lyon, nous avions envisagé trois scénarios possibles : le sous-louer, pour pouvoir le garder et garder aussi nos meubles ; le rendre, mais garder nos meilleurs meubles en les stockant quelque part ; ou alors le rendre, et vendre tous nos meubles !

Eh bien finalement, c’est sur la troisième solution que notre choix s’était porté. S’il est normalement interdit pour un locataire de sous-louer son appartement, il nous avait également finalement semblé que notre appartement deviendrait un vrai boulet si nous le gardions, surtout si au bout du compte, nous décidions de ne pas revenir nous installer à Lyon à l’issue de notre tour du monde … De même pour nos meubles : inutile de garder quoi que ce soit ! Nous préférions plutôt ouvrir au maximum nos perspectives futures, sans nous encombrer de choses matérielles. Aussi, nous avions revendu tous nos meubles et gros objets sur LeBonCoin, et nos petites babioles et objets divers lors d’une brocante.

Sur le même sujet : Lire aussi nos articles Notre projet Tour du Monde

Croyez-nous : qu’est-ce que ça fait du bien de se débarrasser de toutes ces choses inutiles ! En faisant le tri, on se rend vraiment compte que l’on accumule un tas de biens matériels, qui ne nous servent finalement pas à grand chose … Quand on pense à la valeur de tous ces objets, à tout l’argent dépensé quotidiennement dans l’accumulation de biens … il est facile de se rendre compte finalement que l’on aurait pu économiser bien plus tôt pour voyager ! Enfin, on se sent tellement plus libre quand on ne possède rien de matériel, que l’on s’était juré que l’on ferait tout pour ne pas retomber dans le piège du consumérisme insensé dans lequel nous pousse quotidiennement le capitalisme, le matraquage publicitaire, et l’illusion d’avoir besoin de reconnaissance sociale …

Tout quitter pour partir
Une bonne note, ça fait toujours plaisir !

A propos de l’auteur Caroline & Jairson

À deux, nous parcourons le monde, motivés par notre passion pour le trek, la photographie, et les découvertes culinaires en voyage. Notre objectif : partager avec vous nos expériences autour du globe, pour vous aider à organiser votre prochain départ et vous montrer que le voyage est accessible à tous !

(2 commentaires)

  1. Salut Caroline et Jairson!
    Votre blog est super chouette, c’est un des 1ers que je consulte car l’idée germe en moi de tout quitter pour voyager un peu partout pendant 9 mois environ donc presque comme vous! J’en suis au début de mes réflexions, j’hésite encore un peu à faire le grand saut. J’ai vu que vous étiez de Lyon, y êtes vous revenus finalement? Car moi aussi j’habite à Lyon et j’aimerais vraiment beaucoup vous rencontrer autour d’un verre pour échanger et que vous puissiez partager votre expérience. Ce serait possible? Vous pouvez me trouver sur facebook à Marina Ch si vous êtes d’accord,ou par mail, ce serait top!
    Merci :)

    1. Hello Marina ! Je t’ai envoyé un mail :-) Mais en tout cas n’hésite pas plus longtemps pour ton projet de voyage !!! Un tour du monde, c’est absolument à faire si tu en as l’envie. Une chose est sûre, tu ne pourras regretter de t’offrir cette chance ;-)

Laisser un commentaire